Réparer les vivants

Maylis de Kerangal

You are here: Home - Uncategorized - Réparer les vivants


Réparer les vivants

R parer les vivants Le coeur de Simon migrait dans un autre endroit du pays ses reins son foie et ses poumons gagnaient d autres provinces ils filaient vers d autres corps R parer les vivants est le roman d une transp

  • Title: Réparer les vivants
  • Author: Maylis de Kerangal
  • ISBN: 2070462366
  • Page: 193
  • Format: poche
  • Le coeur de Simon migrait dans un autre endroit du pays, ses reins, son foie et ses poumons gagnaient d autres provinces, ils filaient vers d autres corps R parer les vivants est le roman d une transplantation cardiaque Telle une chanson de geste, il tisse les pr sences et les espaces, les voix et les actes qui vont se relayer en vingt quatre heures exactement Roman de tension et de patience, d acc l rations paniques et de pauses m ditatives, il trace une aventure m taphysique, la fois collective et intime, o le coeur, au del de sa fonction organique, demeure le si ge des affects et le symbole de l amour.

    • Best Read [Maylis de Kerangal] ☆ Réparer les vivants || [Children's Book] PDF ê
      193 Maylis de Kerangal
    • thumbnail Title: Best Read [Maylis de Kerangal] ☆ Réparer les vivants || [Children's Book] PDF ê
      Posted by:Maylis de Kerangal
      Published :2019-02-06T21:21:49+00:00

    One thought on “Réparer les vivants

    1. Romur on said:

      Les progrès de la médecine moderne qui permettent de jouer avec la vie et la mort ont mis les médecins dans des situations difficiles moralement. Maylis de Kérangal a choisi de traiter la problématique de la greffe et du don d’organe.

    2. Jaimelire on said:

      C’est un mouvement fluide qui débute ce roman, celui des vagues de la côte normande, et c’est un mouvement fluide qui le termine, celui du sang circulant dans le cœur. Car « Réparer les vivants » est le récit d’une transplantation cardiaque, de l’accident qui coûte la vie au « donneur » (jeune homme victime d’un accident de la route au retour d’une séance matinale de surf) à l’implantation de l’organe dans le corps d’une quinquagénaire.

    3. L on said:

      Un style prenant qui nous permet de lire enfin sous une autre forme et de remettre en route notre cerveau. Un peu long par endroits mais un livre que je recommande quand même. Dommage que la 4e de couv promette un voyage plus philosophique sur la transplantation et le cœur alors que le livre se concentre surtout sur le don et la décision de l'entourage, le professionnalisme des acteurs du système français. Difficile de croire ou comprendre la personne qui réceptionne par contre!

    4. theophile on said:

      II est peu commun qu'une greffe d'organe soit le sujet central d'un roman . Maylis de Kerangal a de ce point de vue marqué des points d'originalité. Le récit en lui même est bien mené, construit comme un puzzle et il parvient à vous tenir en haleine.On arrive facilement à entrer dans les états d'äme des parents du jeune surfeur et des principaux acteurs du milieu médical . Pour tout cela j'utilise le quelificatif "d'excellent".

    5. P. Françoise on said:

      Magnifique et d'une écriture remarquable, ce livre est peut-être le meilleur que j'ai lu cette année. Et j'en ai lu quelques-uns. Je n'avais pas été séduite par "La naissance d'un pont" dont la longueur des phrases, un peu trop systématiques, rendait le sujet encore plus abrupt.

    6. PrincesseCaroline on said:

      Ce livre est selon moi un chef d'oeuvre, au sens littéral du terme, un des meilleurs que j'ai lu ces 10 dernières années, tout est vrai, les personnages, la façon dont l'auteur décrit cet état de mort encéphalique qui va conduire la famille de ce jeune homme à accepter l'irréraparable, la confusion des sentiments qui en découlent, on est pris aux tripes, on rit, on pleure, on ressent profondément la solitude extrême de ces gens, et plus que tout, c'est le monde médical le personnage [...]

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *